J’étais en quête de cannes feeder possédant une grande plage puissance afin de pêcher un peu partout à la cage ou au method feeder sans pour autant m’encombrer, l’idée était de pouvoir faire une petite partie de pêche en emmenant tout le matériel nécessaire uniquement dans un sac à dos de randonnée. Le choix se porta immédiatement sur des cannes télescopiques ; mais le choix dans cette catégorie de cannes feeder est plus que limité. En France, il n’y a que Sensas et Caperlan qui proposent des cannes feeder télescopiques, en élargissant un peu les recherches on trouve quelques autres fabricants, comme Zebco par exemple, qui proposent des cannes téléfeeder.

 

Les cannes feeder télescopiques

La plupart des fabricants qui proposent ce genre de matériel font des cannes à peu près similaires, généralement on trouve des cannes de 3.30m ou 3.60m composées de 5 à 7 éléments en fonction de la longueur de la canne, pour la plupart on retrouve du carbone intermédiaire ou du carbone composite, on est loin des cannes à emmanchement avec du carbone haut module, des anneaux haut de gamme, etc...

Les Caperlan Riverdock

Caperlan Riverdock

Une petite gamme de cannes feeder télescopiques proposée par Caperlan, il n’y a à ma connaissance que deux tailles différentes 270 et 330, chaque ensemble est proposé avec trois scions de puissances de 10g, 25g et 40g pour la 270 et de 40g, 60g et 80g pour la 330, le moulinet fourni avec les cannes peut éventuellement dépanner et reste tout à utilisable avec des cages feeders de taille très moyenne sur des pêches de tout venant. Ces ensembles canne + moulinet sont trouvables dans les Decathlon aux prix attractifs de 40€ pour le set Riverdock 270 et 60€ pour le set Riverdock 330.

 

Les Sensas Tele Feeder

Sensas Tele Feeder

Une gamme de deux cannes feeder télescopiques proposée par Sensas, les cannes sont mieux conçues que les Caperlan, d’ailleurs le tarif s’en fait ressentir. Sensas propose dans sa gamme Tele Feeder deux cannes de 3.30m et 3.60m ; les deux scions fournis avec les cannes sont de 1oz et 1.5oz pour la 330 et 1.5oz et 2oz pour la 360. Equipées de petits moulinets feeder, ces cannes Sensas Tele Feeder sont vraiment parfaites pour les petites parties de pêche en petite rivière, canal ou en étang, à la cage feeder ou au method feeder moyennement lourd, mais n’espérez pas traquer du spécimen la conception de ses cannes ne résistera pas à l’assaut de très grosses prises.

 

Les Zebco Atac Tele Feeder

Zebco Atac Tele Feeder

Une gamme assez bien fournie en cannes feeder télescopiques proposée Zebco, les cannes vont de 2.10m à 3.60m (+ ou - 30cm entre les différentes tailles), chaque canne est fournie avec des scions de 1, 2 et 3Oz, je n’ai pas eu l’occasion de tester une de ces cannes Atac Tele Feeder, donc hormis les caractéristiques techniques je ne peux en dire grand-chose, mais à la vue du prix de vente et des caractéristiques techniques, je ne pense pas que ces cannes soient un choix judicieux, de plus l’idée de fournir des scions identiques sur toutes les cannes n’est pas forcément judicieuse.

 

Les Daiwa Black Widow Tele Feeder

Daiwa Black Widow Tele Feeder

Une gamme de cannes feeder télescopiques plutôt bien pensée par Daiwa, la gamme Black Widow Tele Feeder comprend trois cannes différentes : une canne de 3.30m (BWTF 100G 11MQT), une de 3.60m (BWTF 100G 12MQT) et une canne de 3.90m (BWTF 100G 13MQT), d’ailleurs Daiwa est l’un des rares fabricants à proposer une canne feeder télescopique de 3.90m. Ces cannes sont destinées aux pêcheurs de l’Europe de l’est, ayant pour habitude de pêcher dans rivière avec pas mal de courant, c’est d’ailleurs pour cette raison que les cannes sont fournies avec des scions en fibre de verre de 3oz et 4oz, scions qui peuvent être un peu puissants pour les eaux françaises, de plus, je trouve encore une fois que proposer des scions identiques pour toutes les cannes n’est pas forcement judicieux, par exemple, il aurait été préférable d’équiper la 3.30 avec des scions de 1 et 2oz, la 3.60 avec des scions de 2 et 3oz et la 3.90 avec des scions de 3 et 4oz. Mais ces cannes n’étant pas destinée au marché français, peut-être que les scions de 3 et 4oz font l’affaire des pêcheurs de l’Europe de l’est.

 

 

Présentation des cannes Daiwa Black Widow Tele Feeder

Caractéristiques techniques :

Les cannes feeders télescopiques Daiwa Black Widow Tele Feeder sont équipées d'un blank robuste qui permet de prendre beaucoup de plaisir lors du combat grâce à son action très progressive.

Les Daiwa Black Widow Tele Feeder possèdent une très belle action et elles peuvent être utiliser pour pêcher au method feeder ou encore pêcher l’anguille. Elles sont équipées d'anneaux double pattes en oxyde de titane et d'une poignée en liège/EVA. Elles sont livrées dans un étui en toile avec 2 scions feeder en fibre de verre dans un tube de transport.

Daiwa Black Widow Tele Feeder Description

Source : Daiwa.de

Quelques photos des Daiwa Black Widow Tele Feeder :

Daiwa Black Widow Tele Feeder
Daiwa Black Widow Tele Feeder
Daiwa Black Widow Tele Feeder
Daiwa Black Widow Tele Feeder
Daiwa Black Widow Tele Feeder
 
 
 

Le design des Daiwa Black Widow Tele Feeder est plutôt sobre mais agréable, la finition est bonne pour des cannes vendues aux alentours de 50€. Fabriqués en carbone composite, les différents éléments de la canne sont revêtus d’une résine légèrement brillante, le savoir-faire de lier les qualités techniques et esthétiques qui fait rarement défaut chez Daiwa.

Les ligatures des anneaux sont bien finies, de plus la façon dont les ligatures sont recouvertes de résine, permet de maintenir les différents éléments à leurs places quand les cannes sont repliées, Sensas est le seul autre fabricant, à ma connaissance, à faire à peu près la même chose.

Les anneaux en oxyde de titane ne sont pas à la hauteur des anneaux haut de gamme type Fuji SiC ou Titanium SiC, mais ils restent largement convenables pour les Daiwa Black Widow Tele Feeder, de plus les anneaux en Oxyde de Titanium permettent l’utilisation de tresse, pour rappel ces cannes sont vendues aux alentours de 50€ soit le prix d’un jeu d’anneaux Fuji SiC. Un petit détail qui m’a surpris c’est que les anneaux ressemblent plus aux anneaux que l’on trouve sur une canne à carpe que sur une canne feeder, ils ont l’air surdimensionné pour pêcher au feeder. Ceci dit les anneaux ne nuisent aucunement aux capacités de la canne même s’ils semblent un peu fragiles, il faut faire attention à ne pas trop plier et remettre droit les pattes des anneaux.

La poignée des cannes en liège et EVA a l’air de bonne qualité, ici encore, on a l’impression d’avoir affaire à une canne à carpe, un seul petit reproche c’est le bouchon de canne (butt cap) qui parait un peu cheap par rapport au reste de le canne, même si on ne trouve pas mieux chez les concurrents.

Le porte moulinet est pour moi le seul point négatif sur les Daiwa Black Widow Tele Feeder, même s’il est de meilleure qualité que ce qui est proposé par la concurrence, un porte moulinet plus noble aurait été plus que bien venu, ici on a le droit à du plastique plutôt bas de gamme pour l’écrou de serrage, les anneaux de fixation du moulinet semblent de meilleure qualité que la vis de serrage, on a le droit à une belle finition brillante ; on se rapproche ainsi un petit peu des porte-moulinets Fuji.

Les deux scions fournis avec la canne sont costauds et ressemblent à des scions pour canne longue distance, ils mesurent facilement 50cm (je n’ai pas mesuré mais les 50cm doivent être largement atteint), leurs diamètres est d’environ 3.2mm ce qui peut être un peu gros, ils sont peints intégralement soit en vert pour le scion le moins puissant (environ 3oz) soit en rouge pour le scion le plus puissant (environ 4oz). Pour les eaux françaises, j’ai acheté des scions moins puissants que j’ai dû bricoler un peu, afin de les adapter sur les Daiwa Black WIdows Tele Feeder, bricolage que je vous détaillerai plus bas.

Comme vous avez pu le lire, il n’y a pas grand-chose à redire en termes de design ou de caractéristiques techniques les Daiwa Black Widow Tele Feeder ressemblent un peu à des cannes à carpe mais ce sont des cannes feeder télescopiques, pour des cannes vendues aux alentours de 50€, elles sont plus que convenables, hormis quelques petits détails comme le porte moulinet un peu bas de gamme et les scions un peu trop puissants ; passons maintenant aux tests au bord de l’eau.

 

Premiers pas avec les Daiwa Black Widow Tele Feeder

Je n’ai testé que les cannes en 3.60m et 3.90m ; d’ailleurs en 3.30m la Tele Feeder de Sensas convient parfaitement pour nos petites rivières, canaux et étangs, raison pour laquelle je n’ai pas pris la Daiwa Black Widow Tele Feeder en 3.30m (BWTF 100G 11MQT).

Sortie en canal

Lors de ma première sortie avec les Daiwa Black Widow Tele Feeder, je me suis laissé tenter par une pêche à la cage en canal navigué avec un courant moyennement fort, il me fallait des cages de 60g pour tenir le courant et aussi des cages à grande capacité afin de réalimenter rapidement le coup après passages des péniches et autres bateaux, des conditions plutôt adéquates pour ces cannes aux vues de leurs caractéristiques techniques, première impression, le scion le plus fort est trop puissant, deuxième impression les cannes sont données pour des poids de lancer de moins de 100g, je trouve cela un peu sous-estimé, à mon humble avis ces cannes peuvent facilement envoyer des poids jusqu’à 120g, disons une cage de 80/90g rempli d’amorce ne devrait pas lui poser de problème, j’ai d’ailleurs effectué quelques lancers avec une cage Korum River Feeder large en 90g remplie d’amorce, les cannes semblaient largement supporter les lancers souples dans cette configuration.

Pour cette partie de pêche, j’ai équipé les cannes avec leurs scions de 3oz, scion qui convenait le mieux à mes conditions de pêche ce jour-là ; la Daiwa BWTF 360 était équipée d’un moulinet Team Daiwa Match 4012 garni avec un nylon de 23%, la distance de pêche était de 25/30m à la limite du chenal et d’herbiers de bordure ; la Daiwa BWTF 390 était équipée d’un moulinet Fox Eos 5000 garni d’un nylon en 25%, la distance de pêche était de 30/35m en plein dans le chenal ; pour les deux cannes des cages de 60g vides soit environ 90/100g chargées, on est aux maximum selon les caractéristiques techniques fournies par Daiwa.

Les cannes en action de pêche sont plutôt pas mal, j’ai même été agréablement surpris par la BWTF 360 qui est pour moi mieux équilibrée que la BWTF 390, l’action est plus progressive sur la 360, sur la 390 on a plutôt une souplesse qui se situe entre l’action de pointe et l’action semi-parabolique, rien d’extraordinaire ni de dérangeant sur les actions de ses cannes, elles restent agréables à manipuler sur des petites parties de pêche.

Au niveau des sensations de pêche, les cannes transmettent plutôt bien les attaques des poissons, aussi bien des gros que des poissons moyens, la "fougue" d’une brème de canal est plutôt plaisant surtout avec la Daiwa Black Widow Tele Feeder en 3.60m, par ailleurs ces cannes vibrent assez pour permettre une lecture sommaire du fond, la lecture me paraissait meilleure avec la BWTF 390.

Je n’ai malheureusement pas eu le plaisir ce jour-là d’avoir attrapé une grosse prise pour me faire une idée plus large des capacités de ces cannes et d’avoir un aperçu de la robustesse du blank.

 

D’après la description fournie par le fabricant, les Daiwa Black Widow Tele Feeder, grâce à leurs actions progressives, peuvent très bien s’utiliser au method feeder, chose que j’ai testée très rapidement. Direction l’étang pour une petite partie de pêche au method feeder.

Sortie Method Feeder

Pour cette petite session pêche, j’ai opté pour des method feeder in-line large Drennan avec des grammages de 35 et 45g, une fois chargé on atteint facilement des masses d’environ 50/60g, j’aime bien la forme de ces method feeders qui permet d’atteindre des distances de pêche intéressantes ; comme pour la partie de pêche en canal, la Daiwa BWTF 360 était équipée d’un moulinet TDM 4012 avec une bobine garnie en 23%, la Daiwa BWTF 390 était équipée d’un moulinet Fox Eos 5000 avec une bobine garnie en 25% ; ce jour-là j’ai aussi testé la Daiwa BWTF 390 avec un TDM 4012 pour voir si l’équilibre serait meilleur, mais ça ne change pas grand-chose, peut-être qu’avec un moulinet un peu plus lourd, l’ensemble serait plus agréable, mais je n’en avais pas sous la main : j’ai équipé les cannes avec des scions moins puissants que j’ai bricolé (puissance des scions environ 1.5oz),Dans ces configurations de pêche, les Daiwa Black Widow Tele Feeder procurent un plaisir très agréable, il y a bien entendu beaucoup de meilleures cannes feeder sur le marché, mais pour des cannes feeder télescopiques à 50€, difficile de faire mieux, il n’y a que la Sensas Tele Feeder en 3.60m qui peut rivaliser correctement.

Pour en revenir à la pêche, la Daiwa BWTF 360 était montée dans un premier temps avec un method feeder de 35g puis d’une method feeder de 45g pour finir la journée, la zone de pêche se trouvait à environ 45/50m, distance atteinte très facilement en appuyant légèrement les lancers ; la Daiwa BWTF 390 était montée d’un method feeder de 45g, la zone de pêche se trouvait à environ 50/55m, distance très facilement atteignable pour la Daiwa BWTF 390, son action légèrement de pointe permet de pêcher à bonne distance ; en début de session le coup se trouvait plus vers les 70m une distance qui ne gênait aucunement les lancers, j’ai dû rapprocher mon coup car des pêcheurs se sont installés en face.

L’action des cannes se prêtent très bien à la pêche au method feeder, encore une fois la Daiwa Black Widow Tele Feeder en 3.60m se remarque par son action plus progressive, la canne en 3.90m s’en sort mieux pour des lancers à bonne distance, l’action plus de pointe et la longueur de la canne doivent sûrement en être les raisons principales. Au niveau des combats, les cannes procurent des sensations globalement bonnes, on arrive à sentir pleinement les rushs et autres coups de tête des poissons un peu combatifs comme de belles tanches ou de beaux carassins, encore une fois il y a sur le marché beaucoup de cannes feeder plus sensibles, mais en canne feeder télescopique pas grand-chose.

Les Daiwa Black Widow Tele Feeder sont plutôt robustes, ce qui permet pêcher sans grande crainte au method feeder, les cannes absorbent sans trop de difficultés les assauts de belles prises ; les capacités de lancer son plutôt honorables, on n’a pas affaire à des cannes distances, mais les distance atteintes sont bonnes ; pour tester les capacités de lancers des cannes, je me suis amusé à faire des lancers longue distance, j’ai pu atteindre la berge d’en face de mon poste de pêche à plusieurs reprises avec la Daiwa Black Widow Tele Feeder en 3.90m, ce qui représentait une distance de plus de 100m, même si sur la plupart de ces lancers tests je n’ai pu atteindre que les 80/90m avec un method de 45g en appuyant assez fortement mes lancers ; avec la Daiwa Black Widow Tele Feeder en 3.60m, les lancers longue distance moyens devaient se trouver aux alentours des 60/70m avec quelques records qui se rapprochaient fortement des 100m sans pour autant les atteindre, la robustesse du blank des cannes doit aussi favoriser les capacités de lancer ; pour un confort optimal les distances de pêche avec la BWTF 360 seraient comprises entre 30m et 40m ; pour la BWTF 390 les distances convenables seraient comprises entre 30m et 50m ; on peut parfaitement pêcher plus loin, mais les lancers à plus grande distance seront moins irréprochables, surtout avec la BWTF 360.

En termes de combat avec les gros poissons, les Daiwa Black Widow Tele Feeder s’en sortent plus que bien, j’ai pris plaisir à combattre durant plus d’une vingtaine de minutes des très belles prises comme l’amour blanc en photo ci-dessous, ou bien encore un esturgeon ou des grosses carpes communes, j’ai pu constater la robustesse du blank et apprécier l’action des cannes ; dans ce genre de situation même la BWTF 390, qui pour moi a une action plus de pointe que la BWTF 360, s’en sort bien et plie de manière très correcte, même si la rigidité supérieure de la 390 par rapport à la 360 m’a fait décrocher à quelques reprises. Dans l’ensemble je n’ai pas trop eu à l’occasion de trouver trop de défauts.

 

Pour récapituler rapidement, les capacités des cannes Daiwa Black Widow Tele Feeder sont globalement plutôt bonnes pour des cannes télescopiques, les capacités de lancers sont correctes, l’action des cannes est agréable surtout pour la BWTF 360 qui possède une action plus progressive, la BWTF 390 s’en sort mieux avec son action progressive qui tend plus vers l’action de pointe sur des pêche à bonne distance, la robustesse des cannes n’est pas mauvaise du tout, il faut néanmoins prévoir de rajouter des scions moins puissants afin d’adapter la canne à des situations de pêche plus communes.

 

 

Quelques prises réalisées avec les Daiwa Black Widow Tele Feeder

Carassin Tanche

Amour Blanc

 

 

Bricolage d’un scion moins puissant

Les scions fournis avec les Daiwa Black Widow Tele Feeder sont assez particuliers, ils ressemblent à des scions pour cannes longue distance, choses qui ne sont pas faciles à trouver, il existe bien quelques références, comme les scion feeder Matrix Horizon et Legend, qui seraient adaptables sur les Daiwa Black Widow Tele Feeder, mais vu leurs prix, j’ai préféré passer mon chemin.

J’ai donc opté pour le bricolage rapide et simple d’un scion feeder classique afin de le rendre adaptable aux Daiwa Black Widow Tele Feeder, j’ai porté mon choix sur des scions medium en fibre de verre d’une puissance d’environ 1.5oz (en vente sur energie-peche.fr). Même si le scion est plus court que ceux fournis par Daiwa, un scion feeder classique ne détériora pas trop l’action globale de la canne.

Scion Feeder

Le bricolage du scion est très facile à réaliser, il demande surtout beaucoup d’attention afin de ne pas trop dégrader et fragiliser le scion. Petit rappel en termes de garantie, si vous apportez une modification quelconque au scion, la garantie du vendeur ne sera plus engagée. L’idée du bricolage est d’obtenir un scion comme sur la photo ci-dessous depuis un scion feeder classique comme sur la photo ci-dessus.

Scion feeder bricolé

Comme je l’ai écrit un peu plus haut, le bricolage est très simple, il suffit enlever le dernier anneau du scion, poncer et rajouter une fine couche de vernis ou de résine à la base du scion et faire une petite butée en vernis ou en résine.

Scion feeder bricolage

Pour commencer le bricolage, il faut se munir que quelques outils :

  • Du papier de verre fin
  • Du scotch de peintre d’une largeur de 2cm
  • Un briquet
  • Une lame de cutter ou de rasoir
  • Une petite pince pour éventuellement tenir l’anneau s’il est trop chaud

Dans un premier temps, il faudra poncer légèrement la base du scion afin que le couche de vernis ou de résine puisse adhérer correctement lors de la pose.

Puis il faudra nettoyer rapidement le scion avant de poser une bonne épaisseur de scotch de peintre au niveau des ligatures du dernier anneau du scion sans les recouvrir, ces bandes de scotch vont protéger le scion lorsqu’il faudra utiliser le briquet.

Une fois le scion protéger, il va falloir utiliser un briquet pour ramollir la résine qui protège les ligatures.

Puis à l’aide de la lame de cutter ou de rasoir il faudra gratter la résine afin de l’enlever et par la même occasion enlever la ligature et l’anneau.

Scion feeder bricolage

Petite vidéo sur la procédure à suivre pour enlever l’anneau par la Team Raise Fishing : https://www.youtube.com/watch?v=ybXehXMxOxo

Une fois la ligature et l’anneau enlever, un petit nettoyage du scion s’impose, il vaut mieux avoir une surface propre avant d’appliquer le vernis ou la résine.

 

Après le nettoyage du scion, il va falloir appliquer une fine couche de vernis ou de résine à la base du scion, cette fine couche va permettre au scion de mieux rester en place dans le porte scion, pour ma part j’ai mis une couche de vernis à l’aide d’un petit pinceau que j’ai nettoyé avant séchage complet, l’épaisseur est à peine visible. J’ai renforcé avec une petite couche de vernis l’endroit à l’anneau a été enlever et j’ai fait une petite butée avec plusieurs couches de vernis afin que le scion ne s’enfonce pas trop dans le porte scion.

Scion feeder bricolage

Le bricolage du scion n’est pas forcement nécessaire, mais je trouve qu’en gardant le dernier anneau du scion, celui se trouve trop proche de l’anneau du porte scion et peut engendre quelques problèmes lors des lancers.

 

 

Conclusion

Daiwa a conçu des cannes feeder télescopiques très bon marché, les cannes sont vendues aux alentours de 50/60€ selon les modèles, les Daiwa Black Widow Tele Feeder sont globalement agréables, une bonne action progressive, une robustesse qui couvre pleinement les possibilités de la pêche au feeder, une qualité de fabrication plus qu'honorable dans cette gamme de prix, le seul reproche que l'on peut faire concerne les scions fournis, ils sont très puissants peut être même trop pour la plupart des situations de pêche en France, sachant que l'on peut trouver des scions adaptables sur les Daiwa Black Widow Tele Feeder, le problème peut être facilement résolu.

Si vous recherchez des cannes feeder télescopiques un peu passe-partout, les Daiwa Black Widow Tele Feeder sont des cannes de choix, mais gardez à l'esprit que ce sont des cannes feeder télescopiques d'entrée de gamme, n'espérez pas avoir le même plaisir qu'avec une canne feeder classique ; à titre de comparaison je préfère largement pêcher avec ma Daiwa Aqualite Advantage Feeder en 3.90m que la Daiwa BWTF en 3.90m ou bien encore ma bonne vieille Shakespeare Mach 2 XT par rapport à la Daiwa BWTF en 3.60m ; mais l'encombrement des cannes feeder télescopiques reste un argument non négligeable.

WebRankInfo.com Gralon Annuaire Meilleur-Blog.fr Liens Utiles

Sur Noogle.fr Site hébergé gratuitement par sHost.ca Statistiques par AWStats


Petite pub pour soutenir sHost.ca l'hébergeur du site