La Pêche à la Graine de Chènevis, une technique de pêche au coup à la grande canne destinée aux beaux gardons essentiellement mais qui peut réserver de belles surprises, le chènevis étant très apprécié par nos cyprins. Une technique qui ne nécessite pas beaucoup de matériel en action de pêche. La Pêche au coup au chènevis une technique redoutable si elle est bien maitrisée.

Graines de chènevis

1°) Le matériel

En terme de matériel, la Pêche au coup au chènevis ne nécessite pas grand chose, le plus contraignant est la préparation du coup. Pour une partie de pêche au coup à la graine de chènevis pas besoin de beaucoup de matériels :


- une canne à coup télescopique ou à emmanchement de 4 à 10m
- un nylon de bonne qualité d'un diamètre compris entre 8 et 14 centièmes de millimètre pour le corps de ligne
- un nylon souple d'un diamètre compris entre 6 et 12 centièmes de millimètre pour le bas de ligne.
- un flotteur effilé avec une portance d'environ 0,50g à adapter en fonction du courant et de la profondeur.
- des hameçons de taille 20 à 16 fin de fer à longue hampe d'une couleur plutôt sombre.

Quelques références pour bien débuter :
- canne télescopique Caperlan Lake Side 700 : canne télescopique très abordable jusqu'à 7m, légère et maniable.
- nylon Drennan Double Strength diamètre entre 8 et 14 centièmes pour le corps de ligne et entre 6 et 12 centièmes pour le bas de ligne.
- flotteur spécial graine en forme de carotte type Sensas Loir.
- hameçon Sensas, Drennan ou VMC de préférence noir et à hampe longue pour faciliter l'eschage.


2°) Amorce et amorçage

Pour une partie de pêche à la graine, l'idéal est de préparer son coup (la zone choisie pour pêcher) les quelques jours précédant la partie de pêche, cette méthode est appelée : "amorçage d'accoutumance". Vous devez repérer un petit coin sympathique avec une profondeur de 1m à 2,50m sans courant et vous y passerez tous les jours les 3 ou 4 jours précédents votre journée de pêche et vous y ferez votre "amorçage d'accoutumance" :

  • vous pouvez lancer quelques centaines de grammes de graines cuites agglomérées dans de la terre (de l'argile idéalement) pour que les graines puissent atteindre le fond sans encombre.
  • vous pouvez aussi jetez un pain de chènevis de maximum 500g directement sur votre coup, le pain de chènevis mettant un certains temps à se dissoudre dans l'eau fera son travail dans la durée.
  • une autre petite astuce pour distance de pêche assez grande c'est d'utiliser des glaçons de chènevis, vous faites cuire les graines et vous formez des glaçons avec les graines et le jus de cuisson, vous en lancez quelques glaçons tous les jours.

Le jour de la pêche, pour l'amorce, le plus simple est d'utiliser directement des graines de chènevis cuites en lançant les graines avec parcimonie, si vous en lancez trop cela risque à force de gaver les poissons.

On peut aussi, en début de partie de pêche, utiliser une amorce simple à base de chapelure rousse, chènevis grillé moulu (entre 10 et 20% du mélange), chènevis moulu ébouillanté (entre 10 et 20% du mélange), graines de chènevis cuites et un peu de pv1 pour coller.

Petite recette rapide à faire pour pêcher en étang : 2 parts de chapelure rousse, 1 part de PV1, 1 part de chènevis grillé moulu, 1 part de chènevis moulu ébouillanté, un peu de cannelle et une petite dose de graines de chènevis cuites ; cela donne une amorce parfumée au chènevis et à la cannelle et un pouvoir attractif non négligeable sur les gardons.

 

Et pour moi une solution très pratique et efficace à réserver en eau chaude pendant l'été : l'utilisation des pains de chènevis, même s'il vaut mieux réserver le pain de chènevis pour un amorçage d'accoutumance, sur la plupart des plans d'eau les cyprins sont très réceptifs au chènevis on peut donc généralement utiliser un pain de chènevis de quelques centaines de gramme en amorçage de départ. La substance essentielle dans le pain de chènevis est son huile, donc pour avoir un bon pain de chènevis, il faut que ce dernier soit brillant en surface ainsi qu'à l'intérieur détail indiquant une bonne teneur en huile.

Petit détail qui a son importance, cette technique d'amorçage d'accoutumance peut s'utiliser avec différentes graines que l'on peut utiliser pour pêcher, par exemple du blé, du maïs, etc...

Grains de blé Grains de mais


3°) Préparation et cuisson du chènevis pour la pêche


Il est tout à fait possible de se procurer du chènevis cuit directement dans les magasins d'articles de pêche en boite de conserve ou encore en sachet, par exemple :

 

Mais le préparer soit même est bien plus gratifiant et ce n'est pas compliqué du tout, et le fait de faire soi même offre une garantie de fraicheur. L'idéal étant de faire la cuisson juste avant d'aller pêcher.
Pour préparer les graines avant la cuisson, un trempage dans de l'eau froide la veille au soir de la cuisson, comme ça les graines mettront moins de temps pour cuire (utiliser une casserole dédiée à cet usage uniquement, l'odeur de chènevis étant très persistante).
La cuisson le matin du jour de pêche n'est pas longue, une bonne dizaine de minutes environ ; mettez la casserole sur le feu, rajouter quelques morceaux de sucre et surveiller les graines dès que vous voyez les premiers germes apparaître arrêtez la cuisson et rincer vos graines à l'eau froide, rajouter un peu de sel pour durcir les germes et réservez les dans un bocal avec couvercle rempli d'eau, les graines continueront de "germer" jusqu'à votre arrivée au bord de l'eau.

Si vous le pouvez, essayez de garder les graines les plus grosses pour les mettre à l'hameçon, les plus petites serviront à l'amorçage. Il est possible d'acheter des graines de chènevis de différentes tailles ce qui permet de faire un petit bocal pour escher et un autre pour amorcer, par exemple :

Chènevis d'amorçage n°2 Sensas : parfait pour l'agrainage et l'amorçage d'accoutumance

Chènevis monstre n°4 Sensas : convient très bien pour l'eschage et l'amorçage et permet de sélectionner un peu la taille des prises

Chènevis super monstre Sensas : convient très bien pour l'eschage et permet de sélectionner les plus gros gardons.

14/10/2015 : Pour les pêcheurs résidant en Seine et Marne, il est possible de trouver des graines de chènevis de bonne qualité auprès de certains agriculteurs, pour ne citer qu'eux : Planète Chanvre, il s'agit d'une association d'agriculteurs situé en Seine et Marne, plus exactement dans le nord de la Seine et Marne à Aulnoy.

 

4°) La pêche à la graine de chènevis


La première chose à faire est d’effectuer un bon sondage aux endroits où passera votre ligne, c'est à dire au début, milieu et en fin de coulée. Le flotteur devra être réglé de façon à débuter la pêche avec une légère traîne de 1 à 2 cm pour que la graine repose sur le fond.

Commencez l’agrainage en lançant entre 5 et 10 graines toutes les trois ou quatre coulées ou environ toutes les 10min (en moyenne une graine par minute d'attente). Dès les premières touches, repositionnez le flotteur de manière que la graine évolue légèrement dessus du fond 5cm au maximum. Maintenez votre rythme d'agrainage constant que ça soit en quantité, en rythme et lieu d’agrainage.
L’action de pêche est une succession de dérives, d’arrêts, de blocages, d’aguichages... le tout bannière tendue.
Le ferrage doit intervenir sans retard. Sanctionnez le moindre comportement anormal du flotteur par un simple coup de poignée. Certains pêcheurs ont pour habitude de retenir la ligne en fin de coulée et de réaliser un ferrage systématique.

Si les touches ralentissent ou disparaissent, adaptez vous aux conditions de pêche ! N’hésitez pas à changer le fond, augmenter le nombre de graines à chaque agrainage ou modifier le rythme etc... Ou bien poser un vif à côté de votre coup, un carnassier est peut être arrivé et a mis un peu la pagaille.

 

5°) Quelques montages de ligne pour pêcher le gardon

ligne graine

Ligne montée très efficace en étang.

 

ligne graine rivière

Ligne montée pour rivière lente et canal

 

 

 

6°) Eschage d'une graine de chènevis à l'hameçon

Comme dit plus haut dans l'article, il est préférable d'utiliser des hameçons fins de fer à longue hampe de taille 22 à 18, l'eschage s'en trouve légèrement facilité bien que sur un hameçon de 22 cela n''est guère facile je vous l'avoue.

Il y'a plusieurs façons d'escher sa graine à l'hameçon :

Eshage02

La manière la plus utilisée, mais qui n'est pas forcément la meilleure.

 

 

Eshage01

Deux manières de faire qui sont plus efficaces, le germe de la graine se trouvant à côté de la pointe de l'hameçon les ferrages seront plus efficaces. Merci à Ded Rameau pour cette astuce.

 

 

Note de mise à jour :

18/10/2015 : Mise en page et nettoyage des liens.
19/12/2015 : Nettoyage des liens morts
03/02/2016 : Mise à jour des liens
30/06/2016 : Nettoyage des liens
20/05/2017 : Mise à jour des liens

WebRankInfo.com Gralon Annuaire Meilleur-Blog.fr Liens Utiles

Sur Noogle.fr Site hébergé gratuitement par sHost.ca Statistiques par AWStats


Petite pub pour soutenir sHost.ca l'hébergeur du site